Archives

Une poupée noire pour la nuit de Noël

Le livre « Une poupée noire pour la nuit de Noël » est le 4ème  livre de Christiane DUPONT-CHAMPAGNE. Nous aurons le plaisir de vous présenter son livre en avant première, lors du salon du 4 décembre.

POUPEES DES TROPIQUES a souhaité faire découvrir cette auteure au public français.  En attendant de pouvoir feuilleter son livre samedi 4 décembre, nous vous invitons à en savoir plus sur cette écrivaine , en lisant l’interview ci-dessous.

POUPEES DES TROPIQUES : Les lecteurs de POUPEES DES TROPIQUES voudraient vous connaître ?

Je suis un professeur de linguistique et de littérature à la retraite. J’ai enseigné au collégial (niveau terminale pour vous) au Collège Laflèche de Trois-Rivières au Québec. J’ai vécu et travaillé (Collège Henri Poincaré) trois ans en Côte d’Ivoire. Mon mari y était à l’emploi de l’Unesco. Nous avons un fils et trois petits enfants. Je suis depuis quatre ans une grand-maman comblée. En ce moment, j’écris beaucoup de livres pour enfants. Mes trois petites puces me stimulent et m’inspirent. Active dans le domaine des lettres et des arts, j’ai illustré la page couverture de chacun de mes livres.

POUPEES DES TROPIQUES : Pouvez-vous brièvement nous présenter votre livre ?

Le titre de ce court récit présente réellement les deux axes de développement de mon livre. Premier axe : une nuit de Noël. J’ai voulu raconter un Noël d’enfant, plus familial et plus religieux qu’en ce jour. Je l’ai vu comme une occasion d’échanger et d’informer sur nos Noëls. Ensuite, le deuxième axe : une poupée noire. Je voulais une idée différente, inusitée pour raconter Noël. Puis j’ai songé à ma poupée noire. Selon moi, j’avais trouvé un filon original!

POUPEES DES TROPIQUES : Quelle est la part d’autobiographie dans ce livre ?

C’est vraiment MA poupée noire, la crèche créée par papa, ma belle robe,… en somme c’est un de mes Noëls d’enfant. Évidemment, enjolivé comme tout écrit.

POUPEES DES TROPIQUES : Qui sont les illustrateurs de votre livre ?

Ce sont des enfants liés à moi par la famille ou l’amitié et qui sont intéressés au dessin. C’est ma deuxième expérience avec les jeunes. Je l’ai fait pour mon livre de poésie LE SON TOURNE EN ROND et j’ai été ravie. J’ai donc voulu renouveler l’exercice. Ces illustrateurs ont très bien saisi l’essentiel du livre et m’ont présenté des œuvres pleines de fraicheur et de naïveté. À noter, deux de mes petits enfants, Olivier et Laura ont aussi fait un dessin.

POUPEES DES TROPIQUES : Y a-t-il un jouet particulier qui vous a influencé dans votre jeunesse?

Sûrement! Plusieurs même selon les saisons. Je songe à mes premiers patins à glace dont j’avais tellement rêvés. Du plus loin que je me souvienne, c’est un ourson en peluche qui retient mon attention. Un ourson brun caramel, que je trouvais tout doux et que je trainais partout. Il faut croire que ma poupée noire m’a bien marquée aussi, puisque c’est à elle que j’ai songé d’abord pour écrire mon livre.

POUPEES DES TROPIQUES : Chacun peut-il se reconnaître dans votre ouvrage ?

Je le crois. Chacun peut y trouver sa part : les enfants, les parents. Et ceux qui fêtent Noël. Et ceux que les liens familiaux intéressent. On peut tous y trouver une note d’exotisme : ceux d’ici avec la poupée noire et ceux d’ailleurs avec les coutumes et le Noël blanc de mon Québec.

POUPEES DES TROPIQUES : Que pensez-vous apporter dans ce livre ?

Comme dans tous mes livres, je veux raconter, faire connaitre, susciter la réflexion. Faire une mise en situation pour une discussion. Dans ce livre particulièrement, il y a des symboles sous les gestes simples de ma petite Céline. Elle veut une poupée noire même si c’est difficile et inhabituel. Elle la reçoit. Elle l’aime. Et surtout, elle en fait une jumelle de sa poupée blanche! En conclusion, cette ouverture à l’autre et cette curiosité l’emmèneront au bout du monde, au bout de ses rêves.

POUPEES DES TROPIQUES : Comment les lecteurs ont accueilli ce dernier livre ?

Les gens d’ici l’accueillent avec enthousiasme. Il ne reste que quelques exemplaires en librairies de ce récent livre. Une poupée noire pour la nuit de Noël semble beaucoup plaire. Je suis choyée.

Je ne suis pas une écrivaine de carrière, une écrivaine chevronnée. J’ai souvent souhaité écrire, cependant. À la retraite, j’ai décidé que j’avais quelque chose à dire et le temps de le dire… En tant que membre de l’Association des Écrivains du Centre du Québec et comme membre du Conseil d’administration de la Société des Écrivains de la Mauricie, je suis connue dans ces deux régions.

POUPEES DES TROPIQUES : Par quoi souhaitez-vous terminer cet entretien ?

Je désire vous dire que je suis surprise et heureuse d’être parmi vous pour ce 2e Salon des poupées noires. Je vous remercie beaucoup pour cet accueil très chaleureux. Il me reste à souhaiter que mon livre puisse également vous rejoindre et que mes prochains écrits se rendent encore jusqu’à Paris. Grand succès à ce 2e Salon. Félicitations à l’organisatrice Madame Rosine Mondor.

Publicités

L’ATELIER DE ROSY

L’Atelier de Rosy réalise pour vos poupées mannequins grandes et petites, des vêtements et accessoires originaux, sophistiqués ainsi que des ensembles décontractés. Les mains de fée de l’artiste vont relooker vos poupées mannequins avec un art extrême.

Site : http://latelierderosy.blog4ever.com/blog/index-133992.html

Les POUPEES d’HÉLÈNE JEAN BAPTISTE SVAHNSTRÖM

 

« Du haut de leurs 40 centimètres, elles prétendent avoir autant de prestance et d’élégance que leurs modèles humains ». Les poupées d’Hélène Jean Baptiste Svahnström défileront dans leurs costumes créoles traditionnels : la grand’robe, la douillette, la gaule, la mariée moderne, la jupe-chemise 7 pans. Portant fièrement leurs coiffes et parée de tous leurs bijoux, elles incarnent la tradition antillaise, de la mode du 18ème siècle à la période moderne.

AFROTOYS

 Bienvenue dans le monde d’Afrotoys. Une entreprise qui est installée à Londres et spécialisée dans les jouets multiculturels qui reflètent la diversité de la population où nous vivons aujourd’hui. En outre, vous pourrez trouver la Princesse Tiana et la grenouille, des produits dédiés à Barack Obama. Il y a aussi une belle gamme de marionnettes que vous pourrez utiliser à pleine main comme Thomas ou Lisa.

Pour en savoir plus consulter leur site :  www.afrotoys.com

REGINE CHARDON

Martiniquaise, créatrice de poupées noires. Poupée de fil, poupée de soie, poupées exotiques. Ses poupées d’origines antillaise ou africaine. Si vous souhaitez un cadeau pour vos fêtes, vos thèmes ou décorations, Régine Chardon est à votre service. C’est un plaisir des yeux.

Pour en savoir plus n’hésiter pas à consulter son interview réalisé par Poupée des Tropiques.

son site : http://mapoupee.unblog.fr

MAGGDANELLA

L’an passé pour le premier salon vous étiez présente.Vous avez décidé pour 2010 de renouveler votre participation. Nous souhaiterions en savoir plus sur vos motivations.

Poupées des Tropiques : Quelles sont les raisons qui vous amènent à participer à ce deuxième salon ?

J’ai adoré le premier salon, j’ai été agréablement surprise de l’accueil, fait par le public, par les exposants et par  « Poupée des Tropiques ».

 Poupées des Tropiques : Comment vos poupées ont-elles été accueillies par le public l’année dernière ?

Très bien, j’ai eu un succès assez étonnant, je ne m’attendais pas à un tel engouement pour la poupée noire. J’avais créé pour le premier salon, des petits portes clés, « poupée noire » et j’ai quasiment tous vendus, d’ailleurs je suis restée en contact avec une personne rencontrée lors du premier salon, avec qui j’ai continué à travailler.

Poupées des Tropques : Que souhaitez-vous transmette en créant des poupées noires ?

J’ai envie que les enfants noires et métisses puissent avoir un petit doudou, dans lequel ils puissent s’identifier, et aussi aux autres enfants à se familiariser à la différence.

 Poupées des Tropiques : Quand avez-vous créé votre première poupée noire ?

Il n’y a pas longtemps en mai 2009 ; et j’ai déjà eu le temps de remarquer qu’il y a une vrai demande.

MAGDANELLA

 

Magalie BENOIT réalise des poupées noires et métisses en tissu. Elles sont entièrement faites à la main avec des matériaux naturels. Elles mettent en évidence la diversité des peuples, qui n’est pas assez représentée en magasin, c’est ce que cette jeune créatrice à voulu mettre en avant à travers ces trois modèles. Ses créations ne demandent qu’à être adoptées.

http://www.maggdanella.weonea.com